Comment choisir votre crème solaire ?

Trouver la crème solaire idéale qui vous protège vous et l'environnement

Le soleil pointe le bout de son nez, on a envie de sortir en profiter tout en se protégeant la peau. C’est là qu’intervient la fameuse crème solaire. L’idée est de protéger votre peau tout en évitant des produits toxiques pour vous et pour l’environnement.

La crème solaire idéale existe-t-elle ?

Voici les propriétés que j’aimerai retrouver dans cette super crème :

La crème solaire qui vous évite un mélanome sans vous donner un autre cancer…

A l’heure actuelle, on trouve 2 types de composés qui empêchent les UVA et UVB d’attaquer votre épiderme : des composés chimiques et des composés minéraux.

Les filtres chimiques : efficaces mais…

Il vous suffit de regarder la composition d’une crème solaire achetée au supermarché (même de marque connue et estampillée « peau sensible » et « convient aux enfants ») pour retrouver ces molécules dans la liste des ingrédients.

Au menu : oxybenzone, benzophenone, BP3, octocrylène, ethylhexyl, methoxybenzoylmethane et autre homosalate… Atchoum !

Quel est le problème avec ces substances ? De nombreuses études scientifiques et médicales ont mis en évidence le fait qu’elles traversent l’épiderme, qu’elles sont potentiellement allergènes, cancérigènes et perturbateurs endocriniens… (Di Nardo, 2018, Journal de Dermatologie, pour les curieux).

Principe de précaution, je vais éviter les filtres chimiques et me débarrasser de mes crèmes solaires « toxiques ».

Les filtres minéraux : c’est mieux ?

Dans cette catégorie, on trouve des oxydes de zinc, oxydes de titane et parfois de l’aluminium. Alors, l’aluminium, on va l’écarter tout de suite car il est lui aussi mauvais à la santé (voir l’article sur le déodorant).

Les oxydes de zinc et de titane sont efficaces et apparemment inoffensifs à condition de ne pas être à l’état de nanoparticules car ces dernières passent la barrière cutanée. Pas top.

La crème solaire qui vous permet de profiter de la plage sans tuer les coraux…

Trouver la crème solaire idéale qui vous protège vous et l'environnement
Attention aux crèmes qui induisent un blanchiment du corail…

Là aussi les publications scientifiques sont de plus en plus nombreuses. Entre la toxicité pour l’humain et pour l’environnement, on trouve plus de 3 000 articles scientifiques mettant en évidence la toxicité des crèmes solaires… ça laisse songeur.

Nous, humains, déversons des milliers de tonnes d’écran total dans les océans chaque année. Les conséquences sur l’environnement sont, une fois de plus, catastrophiques : blanchiment et mort des coraux, atteinte toxique sur le phytoplancton également, ce qui a un effet indirect sur toute la chaine alimentaire… En cause, les filtres chimiques ! On comprend que certains pays les interdisent ! Privilégiez donc des filtres minéraux.

Une crème solaire dans un emballage recyclable…

Là, je vous vois venir…. Bah, si on veut une crème zéro déchet, autant la faire soi-même non ? Autant je suis une adepte des cosmétiques faits maison, autant je ne ferai pas ma crème solaire.

J’aime bien sûr l’idée de pouvoir être sure des ingrédients mais là, il s’agit du soleil et a priori, on ne peut pas, chez soi, être sûr de l’indice de protection d’une crème… Donc je ne vous proposerai pas de recette ici.

Revenons à nos déchets. Les alternatives sur le marché proposent principalement des emballages en plastique. La plupart sont recyclables, comme les flacons de gel douches autrefois utilisés (oui j’aime à croire qu’on parlera de ça au passé un jour). Certaines crèmes sont plus liquides, donc plutôt des lotions et existent en spray dans des emballages en aluminium. Pensez donc à les recycler aussi.

Autres caractéristiques de la crème solaire idéale ?

Elle doit être facile à appliquer, ne pas sentir mauvais, être invisible ? (Quoique, le look surfeur peut le faire !! Chacun ses goûts.) et … être waterproof !

Sans oublier un peu de Made in France, cocorico !

Choisir votre protection solaire

Bon, on ne le répète jamais assez, mais la première des protections est de ne pas sortir d’exposer aux heures les plus chaudes, soit entre midi et 16h.

La 2e protection est physique : des vêtements normaux secs ou spéciaux anti-UV qui gardent ces propriétés une fois mouillés (le t-shirt en coton blanc mouillé, ça ne marche pas, hein). Et ensuite, les lunettes de soleil et divers chapeaux et casquettes.

La crème solaire doit être appliquée régulièrement et après la baignade.

On la préfèrera :

  • Bio et Made in France
  • Avec des filtres minéraux (zinc ou titane)
  • Sans nanoparticules

Après, je vous laisse choisir si vous préférez une crème à étaler, un spray ou pourquoi pas un stick. Je crois que le loustic et moi allons tester un stick pour nos sessions de surf en juillet. Le look surfeur va s’emparer de nous !

Perdus dans la liste des ingrédients ?

Aidez-vous de certains sites pour valider votre trouvaille avant de passer à la caisse :

  • Zenziscope : entrez la liste des ingrédients douteux et vous verrez si vous aviez raison de douter.
  • UFC Que Choisir trie les crèmes solaires. Attention, le tri est peu stricte sur les filtres chimiques mais cela donne déjà une idée.

Une sélection de crèmes solaires presque parfaites

« Presque » ? Oui, il en faut pour tous les goûts ! Et ce n’est qu’une sélection, il y en a plein d’autres sur le marché…

Alga Maris des Laboratoires de Biarritz :

Une crème solaire saine et écolo - Alga Maris
Algamaris des Laboratoires de Biarritz

Crème, spray, stick. Il y en a pour tous les goûts. Cette gamme est certifié bio. Pour un peu moins de 22€, vous aurez un écran total adapté à toute la famille, même aux bébés à partir de 6 mois. En plus, c’est une marque Française, fondée par des surfeurs, donc adaptée aux sports aquatiques et qui protège la flore et la faune sous-marines en n’utilisant que des écrans minéraux.

EQ :

Une crème solaire saine et écolo chez EQ
Stick solaire chez EQ

2 lettres pour des produits bio et Ecocert. A 16€ le stick avec des couleurs funs et un peu plus de 20€ le tube de crème, il y en aura pour toute la famille. En effet, EQ est adaptée aux enfants de plus de 36 mois. Les crèmes et sticks sont waterproof et contiennent du dioxyde de titane.

Encore une gamme designée par des surfeurs amoureux de l’Océan. On adhère 😊

Dermatherm :

Crème baby sun des laboratoires Dermatherm
Crème baby sun des laboratoires Dermatherm

Ces laboratoires français offrent aussi une gamme écocert et bio et sans « tout ce qu’on veut pas ». Pour une 20aine d’euros, vous aurez une crème solaire à l’eau thermale.

Badger Balm :

Crème solaire saine et écolo: Badger balm
Badger Balm, disponible au Bazar Bio

En surfant sur le blog de Seajiggy (que je vous conseille si l’anglais ne vous rebute pas. Cette passionnée de l’Océan est juste captivante !), j’ai découvert cette marque. Certes, elle n’est pas française mais rassemble les qualités recherchées : filtre minéral sans nanoparticules, incolore, facile à appliquer. Cela vaut le coup de l’essayer.

Trouver la crème solaire idéale qui vous protège vous et l'environnement
Cet article vous a plu, partagez-le!

Et vous, quelle est votre crème solaire idéale ? Laquelle allez-vous tester cet été ?

Isabelle
 

Fondatrice et rédactrice du blog Un Pas Pour La Planète, le blog qui vous aide à réduire vos déchets et à contribuer à la protection de l'environnement. Concernée par la nature et la pollution depuis mon jeune âge, je souhaite vous aider à changer votre façon de vivre, améliorer votre quotidien tout en prenant soin de la planète que nous laisserons à nos enfants.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivez les commentaires de cet article  
Me notifier des