Déconnecter d’Internet, le grand dévoreur d’énergie!

email-upplp

Vous aussi, vous avez entendu parler du droit à la déconnexion ? Le retour dans le monde réel n’est pas le sujet du jour. Même s’il est évident que moins on passe de temps devant les écrans, plus on va aller vers un état de bien-être. Ici, il est question de conséquences environnementales à notre déconnexion d’internet et multimédias ou au moins à la réduction de notre utilisation de ces derniers.

Internet, le grand dévoreur d’énergie

Selon les dernières estimations, internet représente une consommation d’électricité mondiale de 1500 TWH/an. Pour ce donner une idée ce que cela représente : cela place internet à la 3e position en termes de consommation d’électricité derrière la Chine et les USA. Soit 10-15% de la consommation mondiale et c’est en augmentation chaque année.

Si vous avez lu mon article sur l’électricité, vous savez que ça pollue et qu’il est grand temps de réduire notre utilisation d’internet pour limiter cette pollution. Vous trouverez d’autres idées pour réduire votre consommation d’électricité, hors internet, ICI.

Pourquoi internet consomme autant d’électricité ?

internet-energie-upplp

Toutes les données sont stockées sur des serveurs qui sont alimentés en électricité, notamment par des énormes champs de panneaux solaires. Ces panneaux solaires sont fabriqués avec des matières premières rares et en plus, à l’heure actuelle, on ne sait pas les recycler. Ce qui pose problème sur le long terme.

Par ailleurs, ces serveurs surchauffent et sont donc reliés à des systèmes de climatisation, consommateurs en énergie. Et une bonne partie d’entre eux est même actuellement installée dans les pays froids pour mieux réguler leur température.

Déconnecter pour limiter notre usage d’internet ?

Oui, mais pas que…

Limiter le stockage à distance

Les systèmes tels que le Cloud et autres box qui permettent de stocker des données et d’y avoir accès partout à distance sont ultra pratiques, il faut bien l’avouer. Le problème est que ces données sont sur des serveurs dont il est question ici de limiter l’usage.

Premièrement, si vous utilisez ces clouds, n’y stocker que ce dont vous avez vraiment besoin à distance comme par exemple, une copie de votre passeport en cas de vol pendant vos vacances. Pour le reste, faites du tri !

L’idéal pour conserver vos données est d’utiliser des supports physiques chez vous : un disque dur externe, une clé USB notamment. Le gros intérêt est qu’ils ne consomment de l’électricité que lorsqu’ils sont branchés.

Le reste du temps ça ne consomme rien, pas comme les serveurs où sont hébergées vos données…

Alors :

  • On fait du tri
  • On stocke à la maison

Les mails

email-upplp

L’utilisation d’emails est devenue une telle habitude pour tout et n’importe quoi. Alors on se ressaisit et on ne les envoie que lorsque c’est réellement utile car eux aussi sont stockés sur des serveurs.

Si vous avez un message court à envoyer à un proche, à un collègue (on mange à 12h, j’ai réunion à 13h cet aprem ?) : préférez passer un coup de téléphone ou envoyez un SMS car ils ne sont pas stockés sur des serveurs !

Réduire la taille des emails : plus c’est gros plus ça pèse sur la facture d’internet !

Voici quelques idées concernant les emails:

  • Ne mettre des pièces jointes que si elles sont utiles
  • Réduisez la qualité des photos
  • Revoyez la liste des destinataires
  • Evitez de transmettre les emails type « chaines »
  • Vider la boite email des messages qu’on ne relit jamais ! Classez, archivez… Prenez une heure pour faire le ménage ! Une boite de réception doit être presque vide ! Qui sait, cela soulagera peut-être un peu votre charge mentale

Les messageries instantanées

Oui, Messenger est très pratique… il s’impose de lui-même dans votre smartphone, c’en est presque inquiétant… Big Brother nous surveille… Mais voilà toutes ces conversations sont stockées et archivées à l’insu de votre plein gré…

Bref, donc limitons ce stockage de données en utilisant préférentiellement des SMS ou en appelant nos proches.

Les moteurs de recherche :

L’idée première est de limiter leur usage voire de l’améliorer du fait de la consommation d’énergie.

Par exemple, faites attention lors des recherches à utiliser des mots clés précis qui vous permettront de tomber plus rapidement sur le site qui répondra à votre question.

Gardez les favoris des sites souvent visités : en plus d’éviter de faire tourner les moteurs de recherche pour pas grand-chose, cela vous fera gagner du temps. Comme celui de la banque en ligne ou de la météo de votre ville…

Et quitte à utiliser un moteur de recherche, pourquoi ne pas en utiliser un qui porte des valeurs qui vous ressemblent comme Ecosia qui reverse une partie de ses revenus publicitaires à des programmes de plantation au brésil ? Ou YouCare qui finance des repas pour les animaux abandonnés ? Il n’y a pas que Google et Bing dans la vie…

Vidéos, streaming :

streaming-upplp

Une idée de la pollution en gaz à effet de serre du streaming (regarder une vidéo en ligne pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec la langue de Shakespeare)?

La conservation du film sur un serveur et sa diffusion en streaming produisent autant de CO2 que la fabrication, la livraison et le visionnage dudit film en DVD. Vive la dématérialisation… Vous aussi, vous vous êtes débarrassé de vos DVD ?

Limitons donc le visionnage des vidéos, surtout si c’est juste du divertissement sur Youtube… Mettez une minuterie 😉 « Ok Google, Minuterie 15 minutes »

 

Votre plan d’action « réduction de la consommation d’internet »:

plan-action-upplp

Alors pour résumer, voici à quoi s’atteler :

  • Limiter le stockage à distance, investir dans un disque dur externe
  • Emails : réduire leur taille, vider la boite de réception
  • Moteurs de recherche : choisir des mots clés précis, enregistrer ses favoris
  • Messenger : préférer les SMS
  • Vidéos : mettre une minuterie quand on surfe sur YouTube

Cet article vous a plu? Partagez-le!

Vous allez gagner un peu de temps, revenir dans le monde réel et limiter les repas du grand dévoreur d’électricité !

Alors, vous commencez par quoi?

 

Isabelle
 

Fondatrice et rédactrice du blog Un Pas Pour La Planète, le blog qui vous aide à réduire vos déchets et à contribuer à la protection de l'environnement. Concernée par la nature et la pollution depuis mon jeune âge, je souhaite vous aider à changer votre façon de vivre, améliorer votre quotidien tout en prenant soin de la planète que nous laisserons à nos enfants.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivez les commentaires de cet article  
Me notifier des