Des yaourts zéro déchet

yaourt-upplp

En moyenne, chaque français consomme environ 170 pots de yaourt par an. Autant dire que c’est un déchet qu’on retrouve beaucoup dans nos poubelles et surtout, ces pots en plastique ne sont pas recyclables et partent directement à l’enfouissement ou à l’incinérateur. Quelles sont les solutions pour des yaourts zéro déchet ?

Des yaourts faits maison, c’est zéro déchet ?

Pour fabriquer des yaourts, il faut :

  • Du lait
  • Des ferments lactiques ou un yaourt qui en apportera
  • Une yaourtière : elle assurera une température idéale pour la fermentation qui transforme le lait en yaourt.
  • Un peu de temps : 8h environ.

Ici, je parle de lait d’origine animale. Donc il nous faut du lait. Dans quel emballage arrive votre lait ? Parce que si c’est pour remplacer 6 pots de yaourts en plastique par une bouteille en plastique non recyclable, ce n’est peut-être pas la meilleure idée au monde.

Du lait zéro déchet ?

lait-upplp

L’idéal : la bouteille de lait consignée ou le vrac

Alors soyons honnêtes, c’est super rare ! Bien que ce soit la solution idéale. Votre mission si vous l’acceptez est de trouver un producteur laitier qui veut bien remplir votre ou vos bouteilles, que vous laverez et rapporterez la fois suivante.

Vous trouverez peut-être cette perle rare au sein d’une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) avec la contrainte de l’abonnement et de l’heure de distribution. Mais vous créerez un vrai lien humain !

Et sinon, je choisis une brique ou une bouteille en plastique ?

Vaste débat… j’ai mené ma petite enquête (merci Robert pour les infos sur le PET opaque) :

Les briques Tetra Pak sont-elles recyclables ?

Une brique est fabriquée de plusieurs épaisseurs :

  • Le carton à l’extérieur avec ses impressions permettant d’identifier le produit (lait, jus de fruits…)
  • Du PolyEthylène ou PE, c’est le plastique qui est à l’intérieur est participe à l’étanchéité
  • De l’aluminium, jointif au PE, il finalise cette étanchéité.

Je me suis toujours demandé comment on recycle tout ça vu que c’est « collé ».

Tetra Pak fait des efforts en la matière.

  • Le carton est récupéré après trempage des briques. Il est vendu à des papetiers qui en font du papier toilette ou de l’essuie-tout.
  • L’amalgame PE-alu est utilisé pour servir de matière première à divers objets, notamment des piquets de vigne et du mobilier de jardin. Des études sont en cours pour séparer le PE de l’alu avec un système thermique à autre pression où le PE est brûlé (gaz à effets de serre bonjour !) et ainsi l’alu est récolté et peut être réutilisé à l’infini.

Donc si on résume, la brique va finir en papier WC et en mobilier de jardin. Alors, certes ces matières sont réutilisées mais une seule fois. On est loin d’une économie circulaire.

Alors prenons du lait en bouteille ?

Oui mais pas n’importe quelle bouteille. Vous en trouverez 3 types :

  • Transparentes : elles sont de la même matière que les bouteilles d’eau et sont donc recyclables. J’en trouve de celles-ci à ma Ruche Qui Dit Oui.
  • Opaques un peu rugueuses et pas brillantes. Celles-ci sont en PEHD qui est recyclable. Vous les identifierez à leur aspect et aussi à la mention PEHD ou le chiffre 2 dans un triangle. Elles sont recyclables.
  • Opaques lisses et brillantes. Attention à celles-ci. Elles sont en PET opaque et non recyclables. Elles portent parfois la mention trompeuse « 15% de plastique en moins » parce qu’elles sont pus légères. Mais il faut les éviter car en plus de ne pas être recyclables, on les confond avec les autres et elles perturbent la chaîne de recyclage.

Et l’opercule ?

Gros débat sur l’opercule aussi. Il est en aluminium donc recyclable. Tout va bien.

Et le point commun entre les briques et les bouteilles ? le film qui emballe les packs de 6 !

Ce film plastique avec sa poignée si pratique ne sont pas recyclables du tout. Direction l’incinérateur avec les bouteilles PET opaques. Donc on évite !

Les yaourts zéro déchet au « lait » végétal

C’est une option qui mérite d’être étudiée car se pose la question…

Doit-on vraiment consommer des produits laitiers ?les-produits-laitiers

C’est assez culturel chez nous. Nous avons grandi avec les campagnes de pub « les produits laitiers, nos amis pour la vie !» Vous aussi vous entendez la petite musique dans votre tête et vous voyez les petits squelettes super costauds qui dansent parce qu’ils ont bu du lait ? Trop fort le lobby des produits laitiers ! (Pour ceux qui ont oublié, merci Culture Pub pour le rappel). Et j’allais presque oublier « les produits laitiers, des sensations pures ! ».

 

Trêve de plaisanterie. D’un point de vue biologique, l’Humain est la seule espèce qui continue à boire du lait à l’âge adulte. La seule espèce aussi à boire du lait provenant d’une autre espèce. Outre l’industrie laitière qui a un impact en termes de bien-être animal dont je ne débattrais pas aujourd’hui, la grande consommation de lait induit chez de plus en plus de gens des intolérances au lactose. Donc, il faudrait peut-être se calmer sur les produits laitiers, au moins pour des raisons de santé !

Oui, mais je vais être carencé en calcium…

Je vous entends au fond ! Comme le lobby des produits laitiers a bien fait son boulot !!!

Certes le lait contient une grande quantité de calcium : environ 113mg aux 100g. C’est pas mal. Mais on n’en trouve pas que là !  Quelques exemples de sources de calcium (en mg aux 100g d’aliment):

  • Sardines en boite : 400
  • Chocolat : 105 (héhé, déjà que c’est plein de magnésium, ça me donne une autre bonne excuse pour en manger)
  • Amandes : 250
  • Haricots verts : 60
  • Brocolis : 120

Les besoins en calcium selon l’âge varient de 800 à 1200mg par jour. Donc avec une alimentation diversifiée, pas de risque de carence !

Au passage, pour avoir des os solides, il faut en effet du calcium mais aussi de la vitamine D. Donc pensez à manger des aliments gras qui en contiennent comme le poisson, le beurre, les œufs. Une alimentation diversifiée …

Donc on peut se passer de produits laitiers. Ok, mais si on aime son yaourt en guise de dessert ?

Fabriquons nos « yaourts végétaux » lait-amande-upplp

Pour fabriquer ces yaourts il faut :

  • Du « lait » végétal
  • Un gélifiant ou un épaississant comme de l’agar agar, de la fécule, de la farine… ça dépend des recettes
  • Des ferments ou probiotiques, mais c’est facultatif.
  • De quoi sucrer, aromatiser…

Vous allez me dire que c’est bien gentil mais que le lait végétal est vendu en briques et qu’on n’a pas résolu notre problème de déchet. Certes mais le lait végétal peut être très facilement fait soi-même (contrairement au lait de vache, sauf si on a une vache de compagnie 😊 )

On peut le fabriquer à base de flocons d’avoine, d’amandes, de riz, de noisettes et même de châtaignes. Je mets de côté le soja car ce n’est pas très locavore.

La recette est simple : faire tremper 100g d’avoine, amande, riz… dans un litre d’eau (pour les amandes, faire tremper pendant la nuit pour bien les ramollir), mixer, filtrer et voilà !

Les particules que vous allez filtrer sont utilisables dans des recettes de gâteau par exemple.

Et pas besoin d’investir dans un filtre spécial : un torchon propre fait l’affaire !

Autre option : les yaourts « recyclables » yaourt recyclable

C’est une option intéressante même si un emballage qui n’existe pas et un déchet qui n’existe pas. Si vraiment aucune autre solution n’est faisable pour vous, achetez des yaourts dans des pots en verre recyclables à l’infini, avec leur opercule en alu, lui aussi recyclable à l’infini. Le tout sera vendu dans un emballage en carton, recyclable (pas à l’infini mais c’est déjà un pas).

Dernière option : les pots de yaourt consignés !

Si, ça existe ! ça doit être aussi rare que le producteur laitier qui remplit votre bouteille. Mais ça existe.

Je suis partie sur cette option pour mon fils (que je ne désespère pas de convertir au yaourt végétal). Le seul hic, ce yaourt vient d’Allemagne. Certes, je vis en Alsace, mais mon yaourt bio au pot consigné a quand même parcouru plus de 50km pour arriver chez moi.

Allez, ce week-end, je fais du lait végétal et j’essaie de faire des yaourts (et mini-moi devra les goûter, oui je suis optimiste). Je partagerai mes recettes qui marchent, c’est promis!

yaourt-zero-dechet-upplp

Vous avez aimé cet article, partagez-le!

Et vous, vous prenez quelle option ? Laissez-moi un commentaire pour me raconter ça !

Isabelle
 

Fondatrice et rédactrice du blog Un Pas Pour La Planète, le blog qui vous aide à réduire vos déchets et à contribuer à la protection de l'environnement. Concernée par la nature et la pollution depuis mon jeune âge, je souhaite vous aider à changer votre façon de vivre, améliorer votre quotidien tout en prenant soin de la planète que nous laisserons à nos enfants.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivez les commentaires de cet article  
Me notifier des