Yaourts sans yaourtière : un défi à relever ?

yaourt fait maison

Des yaourts sans yaourtière ? Oui, c’est tout à fait possible à réaliser ! On s’est tellement habitués à avoir du petit électroménager pour tout qu’on oublie que nos grand-mères (ou arrière-grand-mères selon votre âge) savaient faire sans. Voici quelques infos pour relever le défi.

Note avant de commencer :

Faire ses yaourts maison est un moyen de faire un pas dans l’objectif zéro déchet, même si ce n’est pas parfait. J’ai abordé la question du yaourt zéro déchet, de l’industrie laitière dans un autre article que vous pourrez lire ici.

Si vous décidez de consommer moins de produits laitiers, ou plus du tout, rendez-vous ICI pour des desserts vegan.

Si vous vous reconnaissez dans une de ces phrases, cet article est pour vous !

  • Une yaourtière, c’est un petit électroménager de plus qui prend de la place dans les placards (et qui prend la poussière)
  • je suis minimaliste et je ne veux pas m’encombrer d’un objet supplémentaire
  • encore un objet qui va me coûter cher, mon budget est serré !
  • J’ai envie d’essayer de faire mes yaourts mais je ne veux pas investir tout de suite…

Sachez qu’il est possible de faire des yaourts sans forcément avoir une yaourtière car il y a des alternatives.

Pour les trouver, il faut comprendre comment on fait du yaourt.

Faire du yaourt, comment ça marche ?

yaourt fait maison

Après avoir joué au petit chimiste en préparant nos produits ménagers, jouons aux apprentis microbiologistes ! On va parler de bactéries, de gentilles bactéries.

Le yaourt est fabriqué à partir de lait caillé sous l’effet de bactéries : les ferments lactiques et notamment les Bacterium lacticum. Cette bactérie peut être aidée d’autres, comme des probiotiques, et là, vous pensez à Bifidobacterium rendue célèbre par une marque de yaourts.

Pour cailler le lait, nos Bacterium ont besoin de conditions particulières :

  • Une chaleur constante entre 40 et 45°C et de l’oxygène (c’est pour ça qu’on ne couvrira pas complètement les pots de yaourts en cours de préparation).
  • Il faut aussi ne pas les bouger, ne pas remuer pendant le processus, sinon les yaourts ne seront pas fermes.
  • Et enfin, il faut du temps ! Minimum 8 heures surtout si vous n’utilisez pas de yaourtière car la température baissera peut-être un peu dans le temps.

Ingrédients pour faire des yaourts sans yaourtière

du lait pour les yaourts

Du lait :

Vous pouvez prendre du lait entier ou demi-écrémé et même écrémé. Il y aura un effet sur la texture et sur les calories du produit final.

Si vous utilisez du lait frais, il faudra penser à le faire bouillir puis refroidir pour des questions de conservation notamment.

Pour ma part, je les fais au lait de vache. Je n’ai pas essayé le lait de brebis ou de chèvre mais c’est sensé marcher aussi. Pour le lait de soja, il faudra des ferments spécifiques.

Et pour des yaourts vegans aux laits végétaux, ce n’est pas du tout un phénomène de fermentation donc ça ne fonctionnera pas. Ceci dit, vous trouverez une recette de crème dessert vegan ici.

Des ferments lactiques de qualité :

Vous pouvez les acheter en sachets en poudre. Veillez bien à respecter les dates de péremption. Les ferments lactiques sont des organismes vivants et si vous passez la date, il y a de grandes chances que vos yaourts ne prennent pas.

Vous pouvez utiliser un yaourt du commerce ou réutiliser un yaourt que vous avez fait mais attention :

  • Ne prenez pas des yaourts « vieux » proches de leur date de péremption car les ferments lactiques seront moins vigoureux.
  • Au bout de plusieurs cycles de récupération de yaourts faits maisons, vos ferments vont aussi fatiguer et il faudra revenir sur du « ferment tout neuf ».

En termes de proportions, j’utilise 1 yaourt pour en fabriquer 6 ce qui correspond environ à :

  • 1 yaourt
  • 500mL de lait tiédi

Des pots…

Vous pouvez recycler des pots de yaourts en verre, des pots de confiture… tout est bon tant qu’on pense à ne pas fermer les pots hermétiquement pendant la fabrication. Rappelez-vous, il faut un peu d’oxygène à nos bactéries.

Parlons température du lait pour faire les yaourts sans yaourtière …

Le maître mot dans la fabrication de yaourts sans yaourtière est vraiment la température. Autant, le système de chauffage de la yaourtière peut compenser si vous utilisez du lait sorti du frigo, mais sans yaourtière, ça peut tout faire rater.

Et si c’est trop chaud ?

Si vous chauffez trop le mélange pour yaourts, vous risquez de tuer les gentilles bactéries et là aussi ce sera foutu.

Alors comment chauffer le lait à la bonne température ?

  • Si vous avez un thermomètre de cuisson, c’est facile : chauffez sur le feu jusqu’à 42-43°C et retirez du feu.
  • Autre option,  montez à ébullition la moitié du lait prévue dans la recette, retirez du feu puis ajouter l’autre moitié du lait pour le refroidir et vous devriez avoir la bonne température : celle où on peut tremper son doigt sans se brûler.

Quelle alternative à la yaourtière ?

Faire ses yaourts avec une bouillotte
Faire ses yaourts avec une bouillotte

Il en existe plusieurs, en fait, il vous faut un système qui garde la mixture au chaud à 40-45°C pendant au moins 8 heures. Voici quelques idées :

  • Au four « éteint » : vous pouvez profiter de la chaleur du four après avoir fait un gratin ou un gâteau : éteindre le four, y placer vos pots remplis et fermer le four. Gardez le fermé 8 à 12 heures, la température va baisser progressivement. N’ouvrez pas pour regarder ce qui se passe… sinon, adieu la précieuse chaleur.
  • Au four allumé : si votre four le permet, réglez le thermostat sur la température la plus basse (maxi 45°C), placez vos pots au bain-marie et c’est parti pour 8h ! Personnellement, je n’aime pas l’idée de faire tourner mon four pendant 6-8 heures en termes de consommation d’énergie mais si vous en profitez pour faire une belle fournée de yaourts et faire sécher du « bouillon cube », pourquoi pas.
  • A la bouillotte : l’idée est de placer vos pots de yaourts avec une bouillotte à 45°C dans une « boite » qui fera thermos pour conserver la chaleur le temps nécessaire. Emballez le tout dans un couverture pour garder au chaud. Vous pouvez changer la bouillotte à mi-parcours.
  • Dans une glacière ou une boite en polystyrène : l’intérêt de ces objets est double : étanche et thermos. Vous pouvez donc verser directement l’eau à 45°C autour des pots de yaourts jusqu’à mi-hauteur et il n’y a plus qu’à attendre. Si cela tarde à prendre, comme précédemment, vous pouvez remplacer l’eau si elle a refroidi.
  • Dans une cocotte-minute : faire chauffer de l’eau jusqu’à 45°C (volume atteignant la mi-hauteur de vos yaourts), retirer du feu, placer les pots, fermez la cocotte et attendez 6 heures.
  • Toute source de chaleur : sur un radiateur en fonctionnement, au soleil…

Vous allez devoir faire quelques essais pour valider votre mode d’emploi maison.

Soyons honnêtes, c’est moins simple qu’avec une yaourtière mais c’est faisable. Les humains ont fait des yaourts pendant des siècles et des siècles avant l’invention des yaourtières !

Faire ses yaourts sans yaourtière
Cet article vous plait, partagez-le !

Et s’il y a des ratés ?

Si les yaourts sont ratés, voici quelques idées anti-gaspi

Si le yaourt n’a pas pris et que ça reste tout liquide, la mixture peut être consommée. Refroidie dans un milk shake ou comme ingrédient dans un gâteau au yaourt ?

S’il a pris mais a un aspect granuleux, avec beaucoup de petit lait… on peut le transformer en fromage frais à tartiner. Comment ? Passez le « yaourt » dans une étamine ou un torchon propre pour égoutter tout le petit lait. Laissez égoutter au moins 2 heures. Plus longtemps vous attendrez, plus le fromage sera ferme. C’est un peu comme quand on fait du tofu. Ensuite, vous pourrez saler le fromage à votre convenance, y mettre des fines herbes, des épices…

Alors, prêt à tenter de faire vos yaourts sans yaourtière ? C’est une occasion de faire ses yaourts maison et zéro déchet !

Isabelle, du blog UPPLP
Isabelle
 

Fondatrice et rédactrice du blog Un Pas Pour La Planète, le blog qui vous aide à réduire vos déchets et à contribuer à la protection de l'environnement. Concernée par la nature et la pollution depuis mon jeune âge, je souhaite vous aider à changer votre façon de vivre, améliorer votre quotidien tout en prenant soin de la planète que nous laisserons à nos enfants.

Suivez les commentaires de cet article
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire!x
()
x