Stop à l’obsolescence programmée

Stop à l'obsolescence programmée. Je vous propose quelques outils et astuces pour l'éviter et entrer dans l'économie circulaire.

Obsolescence programmée… derrière cette expression se cache un outil business “logique” quand on a un produit à vendre mais une pratique honteuse en termes d’écologie et de durabilité. Qu’est ce que l’obsolescence programmée et surtout, comment l’éviter ?

Obsoquoi ? Obsolescence programmée …

C’est quoi ?

J’ai eu la chance d’assister à une conférence de l’association HOP, pour Halte à l’Obsolescence Programmée.   Au cours de cette conférence, j’ai découvert ce phénomène : oui, les fabricants font exprès de fabriquer des trucs qui ne vont pas durer, juste pour qu’on en rachète.

L’obsolescence programmée, c’est l’exemple type de l’économie linéaire : on fabrique, on achète, on utilise, on jette. Un pur gaspillage de ressources planétaires.

Les exemples sont nombreux :

Imprimantes avec un nombre d’impressions limitées, smartphones dont les batteries ont un nombre de charges limitées, souris d’ordinateur HS au bout d’un an…. Le domaine des technologies n’est pas le seul à être touché. Les collants et bas sont aussi victimes du phénomène. Il semblerait même que, suite à la fabrication des premiers bas après-guerre, les fabricants aient revu leur formule car ils étaient trop solides… Sauf que maintenant des collants sont portés maximum 6 fois avant d’être immettables. C’est l’aire du “prêt à jeter” et non plus du “prêt à porter”.

Ce “prêt à jeter” qui remplit les décharges de la planète 🙁

Stop à l'obsolescence programmée. Je vous propose quelques outils et astuces pour l'éviter et entrer dans l'économie circulaire.
goodplanet.info

Mais, le problème de l’obsolescence programmée, c’est qu’il est difficile de prouver que le fabricant à intentionnellement saboté son produit… Alors comment lutter ?

Bien choisir ce qu’on achète… dans la mesure du possible

La réparabilité VS l’obsolescence programmée :

L’histoire de la réparabilité de ma machine à pain

Ça me rappelle le jour où j’ai acheté une machine à pain d’occasion. Ma machine venait de me lâcher et hors de question de me passer de mes petits pains faits maison. Pleine de bonne volonté et d’économie circulaire, je décide d’en acheter une d’occasion. Cela n’a pas été trop difficile à trouver.

MacGyver, l'expert contre l'obsolescence programmée
MacGyver (le vrai ^^), l’expert contre l’obsolescence programmée

Quelques jours plus tard, j’essaie ladite machine qui tombe en panne 5 minutes après le début du pétrissage de la pâte… Grrrrr. MacGyver dans l’âme, je m’équipe de mon tournevis multi-têtes et … Cette fichue machine n’avait pas de vis. Impossible de trouver un truc à déclipser… Elle était collée. Jolie machine dont j’ai dû casser la coque pour constater que la courroie était à changer. Mais comme je l’ai explosée pour poser un diagnostic… bah c’est foutu. Un bon exemple de machine non réparable !

Choisir un appareil réparable

Stop à l'obsolescence programmée. Je vous propose quelques outils et astuces pour l'éviter et entrer dans l'économie circulaire.

Là, je pense souvent à l’électroménager car c’est un bon exemple… Choisissez un appareil qui est démontable. Si on peut l’ouvrir, on pourra certainement le réparer.

Internet regorge de tutoriels. Si vous êtes bricoleur, beaucoup de réparations sont à portée de main. Vraiment ! J’ai même réparé mon micro-ondes ! Enfin, le mécanisme de la porte

Si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, il y a des entreprises (de plus en plus rares) dont c’est le job. Il y a aussi les repair’cafés où des bricoleurs vous aident sur place avec tous les outils.

. Internet permet aussi de trouver les pièces détachées…

Une loi pour la réparabilité ?

Stop à l'obsolescence programmée. Je vous propose quelques outils et astuces pour l'éviter et entrer dans l'économie circulaire.

Oui, les fameuses pièces détachées… Il se peut que quelques années après la fabrication d’un appareil, on ne trouve plus ces fameuses pièces. Et votre appareil devient irréparable.

Pour éviter ce problème, une loi discutée depuis 2015 va bientôt entrer en application. Dès 2020, les produits électroniques et électroménagers devront se voir appliquer un indice de réparabilité. Il donnera une bonne aide à la décision lors de l’achat d’équipement neuf. On voit déjà apparaitre des informations concernant la durée de disponibilité des pièces détachées. C’est un début !

Choisir des produits durables, quelques outils :

Lorsque vous avez besoin d’acheter quelque chose (neuf ou pas), renseignez-vous ! Il n’y a pas que le prix qui est important. Creusez. Qu’en pensent les utilisateurs ?

Les associations de protection des consommateurs sont des sources intéressantes. Comme l’UFC Que Choisir qui fait des études sur différents produits sur le marché. N’hésitez pas à faire un tour sur leur site pour vous faire une idée.

De nombreux sites se développent pour vous aider dans vos achats. Orientez-vous si possible vers des sites indépendants afin d’avoir un avis le plus objectif possible. Dans cette catégorie, j’ai récemment découvert le site Selectos qui peut aussi vous aider.

Les avis des acheteurs sur des sites marchands sont aussi une mine d’information très utile. Sans vous conseiller d’acheter sur Amazon ou Cdiscount, allez lire les avis des personnes ayant acheté un article qui vous intéresse. Vous aurez une idée de leur satisfaction.

L’association HOP a lancé le site Produits Durables : une vraie mine d’or avant d’acheter !

Acheter ou ne pas acheter ?

Au final, c’est peut-être la première question à se poser : dois-je vraiment acheter le produit qui me fait de l’œil ?

Attention aux achats compulsifs

Ce sont ces achats qui sont fait un peu sans réfléchir, sur le coup de l’émotion (et d’un plan marketing bien ficelé) et paf on se retrouve avec un énième T-shirt qui va se déformer au 2e passage en machine…

En particulier pendant les soldes, n’achetez pas quelque chose juste parce que « c’est pas cher ». On n’achète pas un prix !

Quand vous allez faire des courses, du shopping, allez-y toujours avec une liste et on s’y tient !

Devenir un peu minimaliste

Comme dans l’exemple de la garde-robe minimaliste, on peut vivre mieux avec moins. Ne succombez pas au besoin d’acheter toujours un objet nouveau. Allez à l’essentiel, à l’utile.

La méthode du BISOU

Stop à l'obsolescence programmée et aux achats compulsifs avec la méthode BISOU

Ce n’est pas moi qui l’ai inventée, hein, mais elle est super pratique quand on sent qu’on va acheter quelque chose qui, disons, n’est pas sur la liste…

Répondez à ces 5 questions en toute honnêteté et vous saurez quand vous ne devez pas acheter :

  • B : Besoin : est-ce que j’en ai VRAIMENT besoin ?
  • I : Immédiatement : est-ce que le besoin est immédiat ou est-ce que ça peut attendre ? Question intéressante. Attendez un mois et vous constaterez que, souvent, le « besoin » a disparu…
  • S : Semblable : est-ce que j’ai un autre objet qui a la même fonction ?
  • O : Origine : est-ce que je suis sûre de l’origine du produit et de son mode de fabrication ? Est-ce que ce produit a plus voyagé que moi ? Est-ce qu’il a pu être fabriqué par des travailleurs exploités, voire des enfants ? Bref, on se pose la question de son origine et de son éthique de fabrication.
  • U : Utile : est-ce que ce nouveau produit est vraiment utile ? Que vais-je gagner à l’avoir ou à ne pas l’avoir ?
Stop à l'obsolescence programmée. Je vous propose quelques outils et astuces pour l'éviter et entrer dans l'économie circulaire.
Cet article vous a été utile, partagez-le !

Lutter contre l’obsolescence programmée c’est donc des économies financières en plus d’économies en ressources planétaires.

Pensez-y lors de vos prochains achats !

Isabelle
 

Fondatrice et rédactrice du blog Un Pas Pour La Planète, le blog qui vous aide à réduire vos déchets et à contribuer à la protection de l'environnement. Concernée par la nature et la pollution depuis mon jeune âge, je souhaite vous aider à changer votre façon de vivre, améliorer votre quotidien tout en prenant soin de la planète que nous laisserons à nos enfants.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivez les commentaires de cet article  
Me notifier des