Manger bio

manger-bio-upplp

Manger bio, oui ça a l’air d’une bonne idée. Mais au fond, pourquoi manger bio et surtout comment manger bio pour pas trop cher ? Cet article vous propose quelques pistes mais commençons en étant sûrs qu’on parle bien de la même chose.

Manger bio, c’est quoi le « bio » ?

Bio pour Biologique   manger-bio-upplp

Alors évidemment, biologique concerne le vivant et même une salade pas bio sera biologique. Elle n’est pas artificielle cette salade (enfin, j’espère !). On parle surtout d’agriculture biologique en opposition à une agriculture plus intensive qui utilise des produits chimiques en grande quantité notamment. Quand je pense que sur une pomme « pas bio » on trouve jusqu’à 30 pesticides différents, ça calme ! Et ça donne envie de l’éplucher !!

Le Bio transmet des valeurs éthiques

Pour obtenir un label Bio, un produit, un aliment doivent répondre à un cahier des charges assez précis. Il y est question notamment de pesticides et engrais qui sont en nombre limités et bien sûr les moins nocifs pour la santé et l’environnement.

En plus de la protection de l’environnement, de la biodiversité (ne tuons pas les abeilles à coup d’insecticides !), le Bio proscrit aussi l’utilisation d’OGM (Organismes Génétiquement Modifiés) tant pour la culture de nos légumes que pour l’alimentation d’animaux de boucherie. Et le cahier des charges Bio se préoccupe aussi du bien-être animal. C’est par exemple pour cela que je vous conseille d’acheter des œufs bio (portant le numéro « 0 » sur la coquille) car les poules pondant ces œufs sont élevées en plein air.

Les limites du Bio

Evidemment, on ne maîtrise pas tout. Un champ peut être labellisé Bio mais pas celui du voisin qui pulvérisera des produits chimiques. Mais en soit, un produit Bio sera toujours plus sain qu’une produit « traditionnel ». Et on en vient à la question …

Pourquoi manger Bio ?

Résidus de produits chimiques, perturbateurs endocriniens, … ça vous dit quelque chose ?

Manger Bio permet justement de réduire les apports en ces substances toxiques et dangereuses dans votre corps. Et des études médicales sont de plus en plus nombreuses à faire des liens entre tous ces résidus et diverses maladies telles que des cancers ou des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson.

Donc manger Bio devrait être un principe de précaution à appliquer pour préserver notre santé. Et, comme mentionné plus haut, le Bio véhiculant d’autres valeurs à la fois éthiques et de protection de l’environnement, vous ferez d’une pierre deux coups : ce qui sera bon pour vous le sera aussi pour la planète.

Et là j’entends ceux du fond râler : « oui, c’est bien joli mais ça va me coûter un bras et on s’y retrouve pas dans les magasins ! ». Bonne remarque ! Alors comment on fait ?

 

Comment manger Bio (et sans y laisser son porte-monnaie) ?

Comment repérer les produits Bio ?certifie-AB

Il faut regarder les labels sur les emballages des produits. Et là, on peut vite être perdus tant il y en a.

Pour faire le tri entre le Bio, le durable, l’équitable etc., allez jeter un œil à cet article dédié aux labels et logos pour vous aider à choisir vos aliments.

Où acheter Bio ?

Même les grandes surfaces se mettent au Bio mais ce n’est pas là que je vous conseillerai de faire vos courses car il y a Bio et Bio…

Un exemple : la pâte à tartiner chocolat-noisette. Il y a de grandes chances que le pot proposé par une grande enseigne dans sa version Bio soit en plastique et contienne de l’huile de palme bio. Si on s’en tient au cahier des charges, c’est Bio et respecté. Si on s’en tient à d’autres valeurs, vous participez à la production d’huile de palme, à la déforestation et à la destruction de l’habitat d’Orang-outangs. Bof bof non ? Cherchez plutôt (une recette pour le faire maison ?) une version à l’huile de tournesol ou de colza dans un pot en verre avec du cacao issu du commerce équitable ? Voilà, il y a Bio, et Bio…

Des endroits pour acheter Bio

manger-bio-upplp

Et connaître vos producteurs ! privilégiez les commerces de proximité qui sont plus humains et qui permettent la promotion d’une économie locale :

  • La Ruche qui dit Oui : bon, tous les produits ne sont pas Bio mais à la limite je préfère prendre mon panier de légumes chez le maraîcher qui produit à moins de 50 km de chez moi. Il n’est pas labélisé Bio non, mais il pratique une agriculture raisonnée et c’est déjà super ! En plus, il nous fait découvrir des légumes qu’on n’a pas l’habitude de manger et il joint des idées de recettes pour varier les plaisirs. Trouvez votre ruche ICI.
  • Les AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne). Idem, l’idée est de manger local et bio. Vous trouverez l’AMAP la plus proche de chez vous ICI .
  • Le marché : tout simplement et c’est aussi l’occasion d’échanger avec les commerçants.
  • Le magasin Bio : là aussi, des discussions avec les vendeurs peuvent être intéressantes. Hier soir, en achetant mon jambon fermier à la coupe, nous avons échangé nos recettes de pizza Reine avec le boucher ! Top ! Par contre, gardez l’œil ouvert dans les magasins Bio concernant les emballages de vos aliments (privilégiez le vrac) et leur origine par toujours locale.
  • Cultivez: dans votre potager ou votre jardinière, selon la place dont vous disposez.

Manger Bio pour pas trop cher ?

Manger Bio revient un peu plus cher que de manger industriel mais avec quelques astuces on peut s’en sortir pour privilégier sa santé sans se ruiner :

Manger des fruits et légumes de saison:

Ils seront moins chers et de meilleure qualité quand c’est le bon moment. N’hésitez pas à congeler ou à faire des conserves pour les manger plus tard dans l’année.

Manger moins de viande :manger-bio-upplp

La viande Bio coûte clairement plus cher. Par exemple, du bœuf haché, qu’on peut trouver à moins de 10€ le kg en grande surface, va coûter dans les 18€ chez mon boucher Bio. Mais quand on connait l’impact de l’élevage bovin sur l’environnement, manger moins de viande et devenir flexitarien devient une option à prendre en compte ! Limitez donc la viande à 2-3 repas par semaine. L’économie ainsi faite vous permettra d’acheter de la viande Bio de meilleure qualité et des fruits, légumes et autres féculents Bio eux aussi..

Cuisiner :

N’achetez pas des plats préparés qui seront plus chers et certainement plus salés, plus gras, plus sucrés. Cuisiner vous permettra de faire de économies et aussi de connaître les ingrédients réels de vos plats car même les plats Bio contiennent des conservateurs. Et ils sont emballés dans du plastique beurk !

Préparer ses menus:

Savoir ce qu’on va manger dans la semaine a beaucoup d’avantages :

  • Manger équilibré et ne pas succomber à l’appel du livreur de pizza (ou le faire par choix !).
  • Faire des économies : vu que vous allez cuisiner et manger des pizzas moins souvent.
  • Eviter le gaspillage alimentaire en prévoyant les quantités adaptées.

Un petit coup de main pour la préparation des menus et de la liste des courses? Voici une fiche qui peut vous aider:  Cliquer ici

S’en tenir à la liste des courses:

Au moment de la conception des menus de la semaine, on fait la liste des courses et on s’y tient ! N’achetez rien d’autre. D’une part, c’est inutile et d’autre part, ça coûte.

Acheter en vrac :

Quand vous achetez quelque chose d’emballé, vous payez l’emballage et vous créer un déchet. Donc achetez en vrac. Et quand on achète uniquement la quantité dont on a besoin et bien ça revient moins cher. Et hop, 200g de semoule pour le couscous de ce week-end pour 70 centimes. J’adore !

Eviter le gaspillage alimentaire:

Normalement, en préparant les menus et la liste des courses, on n’achète que ce qu’on va manger. Des fois, il y a des restes. Pas de souci, cuisinez-les pour faire un nouveau repas. Vous trouverez des idées dans cet article.

manger-bio-upplp

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !

 

Et vous, vous mangez Bio ? Arrivez-vous à gérer un budget pour vos courses ? Je serais ravie de connaître vos expériences. Laissez-moi un commentaire 😊.

Isabelle
 

Fondatrice et rédactrice du blog Un Pas Pour La Planète, le blog qui vous aide à réduire vos déchets et à contribuer à la protection de l'environnement. Concernée par la nature et la pollution depuis mon jeune âge, je souhaite vous aider à changer votre façon de vivre, améliorer votre quotidien tout en prenant soin de la planète que nous laisserons à nos enfants.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivez les commentaires de cet article  
Me notifier des