Arrêtez le sucre : c’est bon pour vous et pour la planète !

sucre-upplp

De nos jours, on trouve du sucre dans tout ce que nous buvons et mangeons : boissons, sodas, plats préparés ! Même quand nous mangeons salé, c’est sucré ! Cet excès de sucre est très mauvais à la santé. Nous voyons grimper le taux d’obésité et de diabète chez les adultes et les enfants. Et ce n’est pas la seule conséquence de cette consommation industrielle. Il est temps de faire quelque chose !

Pourquoi ? et quel sucre ?

Tout d’abord, en ce qui concerne sucre, sa consommation, ses effets et les addictions qui y sont liées, nous pouvons suivre les conseils de Sarah Wilson. Grâce à ses livres et à son programme nutritionnel, elle a aidé plusieurs centaines des milliers de personnes à arrêter de manger du sucre. Elle a écrit plusieurs livres sur la question. Son premier livre « I quit sugar » (j’arrête le sucre) est maintenant disponible en Français. Pour ceux que la langue de Shakespeare ne rebute pas, je vous conseille les autres. Le plus « zéro déchet » du lot étant, mon préféré, « Simplicious » (Simple and delicious soit simple et délicieux).

livres-sarah-wilson-upplp

Un peu de lecture

En particulier, Sarah a mené une guerre sans merci contre le fructose, ce sucre simple qu’on retrouve dans les fruits, le miel et divers sirops végétaux. Et contrairement à ce que je pensais aussi: le sirop d’érable ou le miel ne sont pas super bons à la santé. A consommer avec modération.

sirop-erable-pancakes-upplp

De plus, quand on parle de sucre, on devrait parler de sucreS au pluriel. En effet, même si le métabolisme du fructose est assez spécifique, les autres sucres n’en sont pas meilleurs. Vous pourrez les identifier facilement sur les étiquettes de vos aliments industriels :

  • Glucose
  • Fructose
  • Sucrose
  • Maltose
  • Lactose
  • Dextrose
  • Saccarose, etc…

Pourquoi le sucre est mauvais à la santé ?

Suivant les études scientifiques et médicales de ses 10 dernières années, les conséquences de cette consommation sont alarmantes. En particulier, on notera (ok, c’est pas ce qu’il y a de plus grave), diabète, obésité, foie gras, maladies cardiovasculaires, inflammations… la liste s’allonge régulièrement. Mais pourquoi est-ce qu’on en mange autant?

 

Le sucre est addictif

Tout d’abord et pour faire simple et sans entrer dans les détails du fonctionnement du cerveau, le sucre stimule notre « centre de la récompense ». Cela fait de la consommation de sucre quelque chose de très agréable. Et en toute logique, notre corps souhaite recommencer.

Les études en addictologie ont d’ailleurs montré que l’addiction au sucre est plus forte que celle à certaines drogues telles que la cocaïne ! Allez, on ne désespère pas ! Il y a des solutions !

Le sucre procure moins de satiété que les autres types d’aliments

En effet, au cours de l’évolution, le corps humain a développé des systèmes pour informer le cerveau qu’il a assez mangé et qu’il peut s’arrêter : c’est la satiété. Ainsi, cela fonctionne très bien avec les protéines et les matières grasses.

Cependant, la consommation de sucre en grande quantité n’a débuté que ces 50 dernières années. Notre organisme n’a donc pas encore pu s’adapter et créer une satiété pour le sucre.

Le sucre est stocké en graisses

Dès que nous ingérons du sucre en grande quantité, et c’est notamment les sodas qui sont incriminés, ce sucre va se stocker sous forme de graisses. Ainsi, c’est le foie, les viscères qui vont souffrir en premier, causant de potentielles maladies.

Pour résumer avec le sucre : Plus on en mange, plus on a envie d’en manger et plus les conséquences peuvent être graves !

Quelle est la limite à ne pas dépasser ?

junk-food-upplp

Par exemple, une canette de soda, c’est 40g de sucre soit 10 cuillères à café. Une cuillère à soupe de ketchup représente une cuillère à café de sucre. Au final, ça va très vite si on fait le total sur la journée.

C’est pourquoi, les recommandations de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sont de réduire les quantités de sucre à 5% de la quantité énergétique quotidienne consommée. Bref, environ 6 cuillères à café (25g) chez l’adulte, ce qui est relativement peu. On en donnera encore moins aux enfants.

En quoi ce que je mange change quelque chose pour la planète ?

Donc, vous l’aurez compris, à moins de manger du sucre en poudre à la petite cuillère, le problème réside dans le sucre des boissons et les sucres cachés de l’industrie agro-alimentaire.

Donc manger moins de sucre, c’est arrêter d’acheter de la nourriture prête à consommer. Cela veut dire qu’il faudra acheter plutôt des ingrédients, des légumes et quelques fruits aussi et cuisiner soi-même.

Et c’est là que cela devient bon pour la planète car en arrêtant les plats préparés et en arrêtant de boire des litres de sodas en bouteille, vous allez réduire vos déchets comme par magie.

Quitte à « détoxifier » son corps de tout ces sucres, Sarah Wilson, comme beaucoup d’autres, conseille de privilégier des aliments bios, locaux, de la viande provenant d’animaux élevés en plein air etc. Tout ceci privilégiant une agriculture durable et une économie de proximité.

Par quoi on commence ?

J’espère que vous avez saisi l’importance d’équilibrer son alimentation avec un minimum de sucre. Mais en pratique, comment faire ? Il y en a partout, la tentation est grande !

alimentation-saine-upplp

JERF (Just Eat Real Food) = Manger de vrais aliments

En clair : évitez les aliments transformés par l’industrie et tournez-vous vers le naturel !

Mangez des légumes !

A tous les repas, soit 3 fois par jour, même au petit déjeuner. Et privilégiez des légumes de qualité bien sûr. Ils apporteront des vitamines, des minéraux essentiels pour être en pleine forme.

Commencez doucement

  • En particulier, si vous êtes clairement « addict ». Commencez par arrêter de sucrer vos boissons, évitez même les sucres naturels tels que les sirops d’érable, d’agave ou de coco. Et surtout, soyez bienveillants avec vous-même !
  • Diminuez les quantités de sucres dans vos recettes de desserts et gâteaux au moins de moitié !
  • Votre palais va s’habituer à manger moins sucré et vous allez réveiller vos papilles gustatives : elles seront ainsi sensibles à d’autres saveurs.

Cependant, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel de santé (médecin, nutritionniste) pour vous aider, surtout si vous avez déjà des problèmes de santé.

Idée de recette….

Vos recettes de plats salés faits-maison habituels ne devraient pas poser trop de problème sauf si vous mettez du sucre dans votre coulis de tomate. Dans ce cas, enlevez le sucre des recettes.

Au final, la plus grande difficulté est ressentie avec les plats habituellement sucrés : desserts, en-cas, goûters et surtout les petits déjeuners. Alors pour commencer, je vous propose d’essayer une recette de muffins tirée d’un des livres de Sarah Wilson et modifiée à ma convenance… Mon fils les appelle « les gâteaux du paradis ». Et promis, la prochaine fois que j’en fais, je les prends vite en photo avant de les manger ! Je les ai donc pris en photo avant qu’ils ne disparaissent…

Ingrédients (bios bien sûr) pour 12 muffins « low sugar »:

gateaux-paradis-upplp

  • 180g de farine semi-complète
  • 1 sachet de levure chimique
  • 100mL d’huile de tournesol
  • 1 cuillère à soupe de sirop de riz (si vous n’en avez pas, tout autre sucre ira bien, mais en petite quantité)
  • 1 Œuf
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille (le mien est fait en faisant macérer une gousse de vanille dans du rhum), facultatif
  • 300mL de lait (demi-écrémé, entier, apparemment le lait végétal convient aussi)
  • 4 cuillères à soupe de pépites de chocolat

Comment on fait ?

  • Mélanger les liquides d’un côté, les poudres et pépites de chocolat de l’autre.
  • Mélanger le tout ensemble
  • Remplir vos moules à muffins
  • Mettre au four à 180°C pendant 15 minutes.
  • Déguster !!

Remarque : j’utilise la même préparation pour faire des gâteaux plus gros, des marbrés. Cette recette se prête à beaucoup de variantes en volume et en composition. Oui, il arrive que je remplace les pépites de chocolat par des fruits rouges… Miam !

arreter-le-sucre-upplp

 

Finalement, êtes-vous prêt à arrêter tout de suite de manger du sucre ? Oui ? Non ? Ce n’est pas grave. L’essentiel est déjà d’en réduire la quantité dans votre alimentation quotidienne. Ce sera un premier pas et quand vous vous sentirez bien mieux, vous en ferez un deuxième !

Par quoi allez-vous commencer?

 

Isabelle
 

Fondatrice et rédactrice du blog Un Pas Pour La Planète, le blog qui vous aide à réduire vos déchets et à contribuer à la protection de l'environnement. Concernée par la nature et la pollution depuis mon jeune âge, je souhaite vous aider à changer votre façon de vivre, améliorer votre quotidien tout en prenant soin de la planète que nous laisserons à nos enfants.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivez les commentaires de cet article  
Me notifier des